Mon panier

Combinaisons néoprène femme

 
Triathlon ou compétition de natation en eau libre : la combinaison néoprène est LA tenue incontournable dont vous avez besoin. Comment la choisir ?
Comment choisir sa combinaison de triathlon ?
Vous recherchez de la performance et de la vitesse : votre combinaison néoprène doit pouvoir se faire oublier. Elle doit être flexible et souple. Pour cela, privilégiez environ 3 mm d'épaisseur de néoprène sur les jambes et les bras, 1,5 mm sous les aisselles et 5 mm sur le tronc. Plus il y a d’empiècements au niveau des zones de rotation (épaules et aisselles), mieux c’est : la multiplicité des panneaux de découpe optimise l’ajustement de la combinaison au corps. La Zerod Proflex est à ce titre assez représentative. Son néoprène Yamamoto® de type C40 vous assure une grande flexibilité (Yamamoto C40 à C38 : du néoprène le plus au moins flexible). Vous pouvez également vous tourner vers la HUUB Brownlee Agilis ou la Sailfish One. • Vous débutez en triathlon ou souhaitez limiter vos efforts de nage : choisissez une tenue qui présente un bon degré de flottabilité, dont le néoprène est de type Yamamoto C38 et dont l'épaisseur oscille entre 3 et 5 mm. Par exemple : la HHUB Aegis III, la Zoot Wave 3 ou la Zerod Atlante. Bon à savoir : le tour de poitrine est la plupart du temps standard. Le tour de hanches est adapté à la morphologie des femmes, distinguant en cela une combinaison pour femme d’une combinaison pour homme (consultez le guide des tailles de chaque marque). Si vous avez une morphologie en « H », vous pouvez porter une combinaison pour homme. Ne le faites pas si vous avez une morphologie en « X » ou en « 8 » : vous flotteriez au niveau de la taille !