Commandez au 01 53 75 00 00 du lundi au samedi de 9h à 19h

Découvrez nos magasins PARIS | LYON ouverts du lundi au samedi de 10h à 19h

Commandez au 01 53 75 00 00

Découvrez nos magasins

Pays

Belgique

Newsletter offres et codes promo
equipement tenue triathlon trifonction


Comment bien s'équiper pour un triathlon ?


Pour bien choisir votre équipement de triathlon, vous devez privilégier une combinaison de natation avec une flottabilité importante si vous êtes débutant. Si vous avez un niveau avancé, le vélo doit de préférence être aérodynamique et les chaussures de course légères. Voici tout ce qu'il faut savoir !



Comment bien choisir sa trifonction ?


A quoi sert la trifonction ?

La trifonction se porte pendant l'intégralité du triathlon. En natation, elle est réputée pour ses qualités hydrophobes (ne retient pas l’eau) ; à vélo et en course à pied, la trifonction préserve le confort de l'entrejambe grâce à sa peau de chamois ; en course à pied, son zip de ventilation dorsal offre une bonne aération.


La trifonction se choisit selon la distance :

• Petites courses et courses débutantes : trifonction Start, de Zerod.
• Courses longue distance : privilégiez l'Anemoi de HUUB.
• Formats olympiques : la Trisuit Comp, de Sailfish.


Trifonction avec ou sans manches ? Une question de goût ! La trifonction existe également sous forme d’un short et d’un haut distincts.


→ Voir toutes les trifonctions



Comment bien choisir sa combinaison néoprène ?


Cela dépend de votre niveau. Si vous êtes débutant, privilégiez une combinaison épaisse pour avoir une bonne flottabilité et pour faciliter l'alignement du corps : par exemple, un rapport d'épaisseur de 5:3. Si vous êtes de niveau intermédiaire, vous pouvez rechercher l'hydrodynamisme et privilégier une combinaison un peu moins épaisse. Si vous avez un niveau confirmé, privilégiez une combinaison fine et flexible qui vous permettra d'adopter une nage naturelle (rapport d'épaisseur 4:4).
Sachez que la combinaison néoprène est obligatoire dans une eau inférieure à 16°C et optionnelle entre 16 et 24°C.



En résumé : comment bien choisir sa combinaison néoprène ?

• Niveau débutant : visez un haut degré de flottabilité et un rapport autour de 5:3 : combinaisons Sailfish Vibrant, HUUB Aegis et Zerod Atlante ;
• Niveau intermédiaire : misez sur l’hydrodynamisme avec la Zerod Neptune, la HUUB Aerious ou la Sailfish One ;
• Niveau confirmé : visez un rapport 4:4 avec les combinaisons HUUB Brownlee, Sailfish Ultimate et Zerod Vanguard ou Proflex.



→ Voir les combinaisons néoprène


Attention : Comment enfiler une combinaison néoprène ?

Le pire ennemi des combinaisons néoprène est le "coup d'ongle" : il faut enfiler une combinaison néoprène en la pinçant avec les doigts et non en la tirant avec le bout des doigts (qui plus est avec les ongles) car le néoprène se coupe instantanément. Prudence, donc ! Explications en image :



Test Video Responsive

Source : Z3R0D. Comment enfiler une combinaison néoprène de triathlon [vidéo en ligne]. YouTube, 24 mai 2016 [vue le 16 octobre 2019] https://www.youtube.com/watch?v=t4u9k6lK6KY&t=7s



Contre l'éblouissement : les lunettes photochromiques

Pour ne pas être gêné par le soleil, choisissez des lunettes de nage à large vision, antibuée et anti-UV.
Le must : les verres dits "photochromiques" changent de teinte selon l'intensité du rayonnement lumineux, à l'image des lunettes HUUB Aphotic.
Les verres "mirror" apportent quant à eux un excellent rendement sur les longues distances (voir les lunettes Cobra Tri et les Cobra Ultra Swipe d'Arena).



Arena Cobra Ultra Swipe



Les accessoires supplémentaires

Si le bonnet de bain est obligatoire (et fourni par l’organisateur), nous vous conseillons d'en porter un second sous vos lunettes de nage afin d'éviter que vos lunettes ne soient arrachées au départ dans l'eau.

Pour les courses en eau fraîche, portez une cagoule néoprène.

On n'y pense pas toujours : le pince-nez peut s'avérer très pratique car il vous libère de la contrainte de l'entrée d'eau dans les narines.




Comment choisir son vélo de triathlon et ses chaussures de vélo ?


Pourquoi utiliser un vélo spécial pour le triathlon ?

Un vélo optimisé pour le triathlon offre naturellement une position plus aérodynamique qu'un vélo de route. Grâce à sa pénétration dans l’air, vous économisez vos efforts et gagnez en puissance.



Source : Pinarello

Quel vélo choisir pour débuter en triathlon ?

Pour débuter en triathlon, nous vous recommandons de choisir un vélo de route classique (tel que le BMC Timemachine) auquel vous rajouterez des prolongateurs afin d'abaisser votre buste et de créer de l'aérodynamisme.

Pour créer encore plus de vitesse, vous pouvez prendre un vélo dit "aéro" (tel que le Trek Madone). Son cadre avance la position du corps tout en restant confortable.

Si vous avez un niveau avancé, le meilleur rendement vous sera offert par un vélo entièrement conçu pour le triathlon (tel que le Cube Aerium ou le Cervélo P5 ou P3). Ce type de vélo crée une pénétration dans l'air très importante grâce à son cadre plongeant et à son guidon profilé muni de prolongateurs.



→ Voir les vélos de triathlon



La taille de cadre idéale

Un cadre mal choisi risque de provoquer de la gêne et des douleurs. Pour connaître votre taille de cadre idéale, multipliez la longueur de votre entrejambe par 0,66. Vous obtiendrez le résultat en centimètres. Pour un résultat en pouces, multipliez par 0,226*.


*Résultat donné à titre indicatif. Pour bénéficier d'une étude posturale complète, rendez-vous dans l’un de nos magasins Lepape à Paris ou à Lyon.




Roues en carbone ou en aluminium ?

C'est la grande question !

• Roues en aluminium : plutôt pour les débutants et pour l’entraînement (exemple : Mavic Aksium).
• Roues en carbone : plutôt pour la performance. Légères et rigides, les roues en carbone apportent un rendement maximal (paire de Mavic Cosmic Pro Carbon UST, paire de DT Swiss PRC 1100 DICUT 35…).

Bon à savoir : pour les parcours plats, préférez une jante profilée. Pour les parcours vallonnés, une jante taille basse.




Les rayons et les pneus de triathlon : les rayons

Pour une vitesse maximale, nous vous conseillons de mélanger deux types de roues : à rayons à l’avant et lenticulaires* à l’arrière :



roue lenticulaire

*Une roue lenticulaire est une roue pleine. Poussée par le vent, elle emmagasine de la puissance
et engendre de la vitesse. Elle permet d’être plus compétitif et de se démarquer des concurrents.



Les rayons et les pneus de triathlon : les pneus

• Je choisis la facilité : un pneu classique est pratique et simple d’utilisation. Et en cas de crevaison, il est facile à remplacer.
• Je choisis le compromis : un pneu "boyau" offre un meilleur rendement qu’un pneu classique mais en cas de crevaison, son remplacement prend beaucoup de temps. Prévoyez-en un de rechange pour gagner du temps.

Dans tous les cas, emportez une bombe anti-crevaison !




Chaussures de vélo de triathlon : comment les choisir ?

Les chaussures de vélo de triathlon ont une doublure intérieure leur permettant d'être portées sans chaussettes afin de faciliter la transition après la natation.

Pour que votre pied sèche rapidement après l’épreuve de natation, choisissez des chaussures ventilées et dotées d’empiècements en maille, telles que les Fizik Transiro Infinito R1 Knit, et mettez du talc à l’intérieur des chaussures.

Conseil : pour gagner du temps lors de la transition, optez pour une chaussure avec fermeture Velcro® telle que la Cosmic Elite Tri de Mavic.


Comment bien choisir un casque de vélo de triathlon ?

L’aération du casque est un critère important pour le confort. Cependant, les casques les plus performants sont aussi les moins ventilés ! Un compromis est donc à faire :

• soit vous gardez votre casque de vélo habituel pour une bonne aération ;
• soit vous faites l'acquisition d'un casque aéro (si et seulement si votre vélo est également aéro ; sinon, le rendement du casque sera moindre). Le casque aéro est très peu ventilé mais très performant. Exemples : le Giro Aerohead MIPS et le Kask Bambino Pro.



→ Voir les casques de triathlon



Avez-vous pensé au home training ?
En basse saison, quand les compétitions de triathlon sont terminées,
vous pouvez continuer à vous entraîner chez vous, sur un home trainer.

Je trouve le home trainer fait pour moi !




Comment bien choisir ses chaussures de running ?


Il existe très peu de chaussures de triathlon à proprement parler. Pour l’épreuve de course à pied, c’est une chaussure de running qui s’impose. Si possible, préférez-la avec lacets auto-bloquants : son laçage rapide vous fera gagner un temps considérable. Tour d'horizon.



Triathlète débutant : le confort

L’Asics Gel-Nimbus est incontournable en matière de confort. La Brooks Ghost et la Saucony Triumph offrent un bon compromis entre amorti et dynamisme.


Triathlète intermédiaire : le compromis entre confort et dynamisme

L’adidas adizero Boston allie retour d'énergie et légèreté. La Saucony Kinvara offre un dynamisme optimal.


Triathlète aguerri : le dynamisme

Les compétiteurs aguerris apprécieront le dynamisme et le maintien procurés par la Brooks Hyperion, l’adidas adizero adios ou la Mizuno Sonic.

Vous visez la première place du podium ? La New Balance 1500 est l’un des rares modèles spécialement dédiés au triathlon. Elle offre une stabilité parfaite aux athlètes à foulée dynamique et en quête de résultats. Sa fermeture Boa permet de gagner du temps lors des transitions.


Notre coup de cœur en 2020 : l'Asics Gel-Noosa Tri vous démarque des concurrents avec son style explosif ! Son petit + : ses lacets élastiques pour un laçage rapide.




asics gel-noosa tri



→ Test rapide pour choisir mes chaussures de running



___



6 accessoires à ne pas oublier


La montre GPS

De plus en plus plébiscitée par les sportifs, la montre GPS vous informe en temps réel de vos performances. Elle vous permet de vous améliorer en fonction de votre pratique et de votre environnement.

Parmi les modèles étanches les plus prisés sur le marché, on retrouve :

La Garmin Forerunner 945 Pack Triathlon : grâce à sa fonction "triathlon", la montre s'utilise tout au long de la compétition. Le + produit : la ceinture cardiofréquencemètre incluse dans le pack mesure votre fréquence cardiaque, même dans l’eau.
La Polar Vantage V Titan : ce modèle haut de gamme dispose de nombreuses fonctionnalités spécialement développées pour le triathlète.


→ Je découvre les montres GPS


Montre GPS Garmin Forerunner 945


Le sac de transition

Extrêmement pratique, le sac de transition se choisit principalement pour son look et ses particularités (nombre et emplacement des poches, etc.). Libre à vous de choisir celui qui vous convient le mieux.


La nutrition

Barres hyperprotéinées, gels énergétiques, boissons d’hydratation… Choisir son ravitaillement relève du goût et des attentes de chacun en matière de performance.


→ Voir nos barres, gels, gâteaux et boissons


Bon à savoir : le gel énergétique est le format le plus pratique pour s’alimenter sans perdre de temps.

Vous souhaitez tester les gels avant le jour J ? Les marques distribuées sont souvent indiquées sur le site web de la course. Sinon, contactez l'organisateur.


La crème anti-frottement

Pour éviter les irritations et sécheresses cutanées provoquées par la fiction avec les vêtements, tartinez-vous de crème anti-frottement : sur le cou pour la natation, sur l’entrejambe pour le vélo, et sur toutes les zones sensibles au frottement (fesses, dessous de bras, etc.).


Les lacets de chaussures

Les lacets dits à "laçage rapide" sont conçus pour vous faire gagner du temps lors de la transition T2 (passage de l'épreuve de vélo à l'épreuve de course à pied). Ils sont dotés d'une fermeture élastique qui offre un serrage sécurisant (exemple ici).


La ceinture porte-dossard

La ceinture porte-dossard (à trois points) est fortement recommandée pour accrocher votre dossard à votre tenue de triathlon.
Sans ceinture porte-dossard, vous devrez attacher votre dossard avec une épingle à nourrice en sortant de l’eau... Autant dire : perte de temps assurée !


___






La team Lepape vous souhaite de bonnes épreuves ! Et surtout, n'oubliez pas : "Ne limitez pas vos défis mais défiez vos limites !"





Découvrez tous nos articles pour vous aider à progresser en triathlon :
Comment réussir son premier triathlon ?
Préparer son premier Ironman
Programme d'entraînement sur 10 semaines
Comment bien nager en triathlon ?
Comment bien travailler ses transitions ?

...Et bien d'autres articles encore à retrouver sur Lepape-info.com !


Finale Grand prix de triathlon
Crédit : Aurélien Mahot


___