• TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3phLyI+QWZyaXF1ZSBkdSBTdWQ8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2R6LyI+QWxn6XJpZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2RlLyI+QWxsZW1hZ25lPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2FkLyI+QW5kb3JyZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3NhLyI+QXJhYmllIHNhb3VkaXRlPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2FyLyI+QXJnZW50aW5lPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL29wLyI+QXJt6WVzPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2F1LyI+QXVzdHJhbGllPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2F0LyI+QXV0cmljaGU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2JzLyI+QmFoYW1hczwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2JoLyI+QmFocmXvbjwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2JlLyI+QmVsZ2lxdWU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2JuLyI+QnJ1bulpIERhcnVzc2FsYW08L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2JyLyI+QnLpc2lsPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2JnLyI+QnVsZ2FyaWU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2NtLyI+Q2FtZXJvdW48L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2NhLyI+Q2FuYWRhPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2NsLyI+Q2hpbGk8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2NuLyI+Q2hpbmU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2N5LyI+Q2h5cHJlPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2tyLyI+Q29y6WUgZHUgU3VkPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2hyLyI+Q3JvYXRpZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2NpLyI+Q/R0ZSBkP0l2b2lyZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2RrLyI+RGFuZW1hcms8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2VzLyI+RXNwYWduZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2VlLyI+RXN0b25pZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2ZpLyI+RmlubGFuZGU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2ZyLyI+RnJhbmNlPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2dyLyI+R3LoY2U8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2hrLyI+SG9uZyBLb25nPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2h1LyI+SG9uZ3JpZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2luLyI+SW5kZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2llLyI+SXJsYW5kZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2lzLyI+SXNsYW5kZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2lsLyI+SXNyYetsPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2l0LyI+SXRhbGllPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2pwLyI+SmFwb248L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2t3LyI+S293Ze90PC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2x2LyI+TGV0dG9uaWU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2xpLyI+TGllY2h0ZW5zdGVpbjwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2x0LyI+TGl0dWFuaWU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2x1LyI+THV4ZW1ib3VyZzwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL215LyI+TWFsYWlzaWU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL21sLyI+TWFsaTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL210LyI+TWFsdGU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL21hLyI+TWFyb2M8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL211LyI+TWF1cmljZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL214LyI+TWV4aXF1ZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL21jLyI+TW9uYWNvPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL25vLyI+Tm9yduhnZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL25jLyI+Tm91dmVsbGUtQ2Fs6WRvbmllPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL256LyI+Tm91dmVsbGUtWulsYW5kZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL29tLyI+T21hbjwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3BhLyI+UGFuYW1hPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL25sLyI+UGF5cy1CYXM8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3BsLyI+UG9sb2duZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3B0LyI+UG9ydHVnYWw8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3FhLyI+UWF0YXI8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3JvLyI+Um91bWFuaWU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2diLyI+Um95YXVtZS1Vbmk8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3J1LyI+UnVzc2llPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2N6LyI+UulwdWJsaXF1ZSB0Y2jocXVlPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3NtLyI+U2FpbnQtTWFyaW48L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3NjLyI+U2V5Y2hlbGxlczwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3NnLyI+U2luZ2Fwb3VyPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3NrLyI+U2xvdmFxdWllPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3NpLyI+U2xvduluaWU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2NoLyI+U3Vpc3NlPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3NlLyI+U3XoZGU8L2E+
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3NuLyI+U+lu6WdhbDwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3R3LyI+VGHvd2FuPC9hPg==
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3RuLyI+VHVuaXNpZTwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL2FlLyI+yW1pcmF0cyBhcmFiZXMgdW5pczwvYT4=
  • TGVQYVBlNzUq:PGEgaHJlZj0iaHR0cHM6Ly93d3cubGVwYXBlLmNvbS9jb3VudHJ5L3NlbGVjdC9pbmRleC9jb2RlL3VzLyI+yXRhdHMtVW5pczwvYT4=

Commandez au 01 53 75 00 00 du lundi au samedi de 9h à 18h

Découvrez nos magasins PARIS | LYON ouverts du lundi au samedi de 10h à 19h

Commandez au 01 53 75 00 00

Découvrez nos magasins

Pays

France

Newsletter offres et codes promo

Pays

France

Panier

Enerhealth Vegan Protein Plain 900g

49,00 €

En stock

Disponible à Paris (8e arr.)

Expédié demain matin

Livraison offerte dés 90 € d'achat

Vegan Protein de EnerHealth est l’une des protéines en poudre les plus sûres du marché. Elle est certifié 100% végétale et biologique, sans OGM, sans additif (colorants, conservateurs, sucres de synthèse), traçabilité des ingrédients (aucune provenance de Chine). Et surtout EnerHealth assure une faible teneur en métaux lourds en réponse à toutes les poudres contaminées.
Vegan Protein contient 55% minimum de protéines bio-disponibles. Nous la recommandons à toutes les personnes qui sont à la recherche de compléments d’excellente qualité.
Vegan Protein est une poudre protéinée très innovante qui repose sur la sélection de protéines végétales de haute qualité biologique, c'est-à-dire riche en acides aminés essentiels.

  • Protéines de graine de courge : la graine de courge est riche en protéines de haute qualité.

  • Protéines de chanvre : Le chanvre fait partie des aliments les plus complets. Il contient les huit acides aminés essentiels, il a une concentration élevée en acide gras essentiels (oméga 3, 6, 9) avec un excellent ratio oméga 6 / oméga 3. Et enfin, il contient beaucoup de micronutriments (magnésium, vitamine B, fer, calcium, vitamine E).

  • Graines de chia moulues: e chia est un aliment de base dans l’ancien empire Aztèque. Les Chumash, des Amérindiens qui vivaient dans le sud de la Californie auraient, quant à eux, consommé des graines de chia afin d’améliorer leurs performances physiques. Les graines de chia sont naturellement riches en protéines, en fibres alimentaires et en « bons gras ». Elles renferment notamment de 15 % à 17 % d’oméga-3 sous la forme d’acide alpha-linolénique (AAL). Les graines contiennent également de 5 % à 8 % d’acide gamma-linoléique (AGL), un oméga-6.


  • Vegan Protein a un effet énergisant grâce aux deux super-aliments ajoutés pour compléter cette synergie de protéines :
  • Feuilles de moringa en poudre. Elle fait parti des plantes hypernutritives. Elle contiendraient deux fois plus de protéines que le yaourt, 3 fois plus de potassium que la banane, 4 fois plus de calcium que le lait, 7 fois plus de vitamine C que les oranges et 4 fois plus de vitamine A que les carottes, et contiendraient les 8 acides aminés essentiels.

  • Extrait de champignon Cordyceps. C’est un champignon légendaire qui pousse dans les très hautes régions montagneuses de l’Himalaya au Tibet. Il a de multiples propriétés sur la performance sportive. Il favorise la croissance musculaire, augmente l’endurance et les capacités de récupération. Il ralentit le vieillissement cellulaire et participe à la protection de l’immunité.

  • A noter, pour toutes les personnes qui suivent de près leurs macronutriments (protéines, lipides, glucides) Vegan Protein contient 12 g de glucides et 15 g de lipides pour 100g.
    Le goût neutre de Vegan Protein permet de l'ajouter facilement aux préparations personnelles (gâteaux, smoothie, purée, compote...)

    Pour le sportif une bonne gestion de ses apports en protéines est indispensable à l’entretien et à la construction musculaire.

    Un sédentaire doit consommer 0,6 à 0,8 de protéines par kilo de poids de corps alors qu’il est conseillé aux sportifs de consommer entre 1,6 et 2,2 g de protéines par kilo de poids de corps. Répondre à ses besoins en protéines est essentiel aussi bien pour les performances physiques que pour les attentes esthétiques.

    Les protéines en poudre sont très utiles pour aider les sportifs à atteindre leurs besoins en protéines sans multiplier les repas et collations, et en particulier pour les gros gabarits (rugbyman, basketteurs, haltérophiles, CrossFiters, powerlifters, culturistes). La prise de protéines en poudre est à privilégier lorsque l’on ne peut pas consommer d’aliments protéinés (manque de temps, organisation pratique, déplacements, voyages) généralement lors des collations. A noter, les protéines en poudre ne sont pas exclusivement réservées aux sportifs peuvent également être utilisées pour enrichir une alimentation.

    Pour les sportifs ayant un mode de vie Vegan il encore plus difficile d’atteindre ses besoins en protéines. Les aliments protéinés « de référence » sont souvent d’origine animale (viande, poisson). Il existe très peu de protéines végétales « complètes », c'est-à-dire avec un bon équilibre en acides aminés essentiels. Les acides aminés sont les constituants des protéines, ceux qui ne peuvent pas être synthésisé par l'organisme sont apellés les essentiels.

    Les BCCA (acides aminés branchés) font parti des essentiels, ils regroupent la leucine, l'isoleucine et la valine, et ils sont indispensables à la prise de muscle et de force. Les végétariens et végétaliens doivent donc associer plusieurs sources de protéines végétales (exemple : céréales + légumineuses) pour qu’elles soient efficaces les protéines animales.

    De plus, les végétaux riches en protéines (oléagineux, céréales, légumineuses) ont souvent un pourcentage de glucides et de lipides conséquents. Il va donc être plus compliqué de répondre à ses besoins protéiques sans augmenter ses apports en lipides, en glucides et donc en calories. Les protéines végétales en poudre sont étudiés pour avoir un bon profil en acides aminés (non essentiel, essentiels, BCAA), et ainsi elles peuvent être un complément très intéressant pour aider les sportifs vegan à atteindre leurs objectifs.

    Guide d'utilisation

    Pour les sportifs il est conseillé de consommer entre 1,6 à 2,2 g de protéines par kilo de poids de corps.

    Par exemple si vous pesez 70 kg vous devez avoir entre 112 et 140 g de protéines par jour. Il est préférable de diviser ses apports alimentaires pour stabiliser sa glycémie et ainsi éviter les grosses charges glycémiques qui vont favoriser la prise de masse grasse. Les protéines doivent logiquement elles aussi être réparties sur chaque prise alimentaire.

    Vous devez consommer 130 g de protéines par jour. Si vous avez 5 prises alimentaires dans la journée, vous devez consommer en moyenne 25 g de protéines par repas ou collation.

    Les protéines en poudre sont très utiles pour atteindre vos besoins en protéines en particulier pour les gros gabarits. Elles vous évite de multiplier les collations solides, et elles présentent l’avantage d'apporter uniquement en protéines.

    COMMENT ?

    Mélangez une dose de Vegan Protein (soit une portion de 30g ou deux cuillères à soupe ) avec 250 ml d'eau, de lait végétal, ou autre boisson froide. Mélangez manuellement dans un shaker ou au mixeur pour une préparation personelle plus dense (smoothie, pancakes, muffin...).

    Pour éviter d’avoir des ballonnements pendant les entraînements ou d'avoir l’appétit coupé lors des repas, nous vous conseillons de respecter les volume de liquides conseillés pour une dose.

    Evitez d'associer régulièrement les protéines en poudre avec des glucides à Index Glycémiques élevés (maltodextrine...) sauf pendant vos entraînements. Ce type de pratique, très présente en musculation, peut causer sur le long terme des dégâts importants sur la santé et être contre productif aux objectifs esthétique visés.

    QUAND ?

    Les protéines en poudre sont à privilégier lorsqu’il est compliqué de manger des aliments protéinés solides, c'est généralement lors des collations en dehors ou à proximité des entraînements. Suivant les entraînements

    Avant entraînement : si votre dernière prise alimentaire est éloignée de votre entraînement, c'est-à-dire à 4h ou plus, nous vous conseillons de prendre une dose de protéine en poudre.

    Pendant entraînement : Pendant les entraînements longs, plus de 1h15 de travail effectif (sans compter l’échauffement et les temps de pause), il peut être également intéressant de prendre une dose de protéines. L’entraînement long est le seul moment où il est intéressant d’ajouter avec les protéines des glucides à IG glycémiques élevés pour éviter la baisse d’insuline.

    Après entraînement : Si vous n’avez pas pris de collation avant ou pendant votre entraînement, on vous conseille fortement de prendre vos protéines dans les 30 minutes qui suivent votre entraînement. Ce moment clé pour optimiser votre récupération s’appelle la fenêtre métabolique. Après un effort l’organisme est plus sensible à une bonne assimilation des protéines. Par contre si votre dernier apport alimentaire était proche (avant ou pendant l’entraînement), vous serez moins sensible à cette fameuse fenêtre métabolique. Un repas dans les 1 à 2 heures suffira pour commencer à refaire vos stocks de glycogène. La récupération n’est pas immédiate, elle se fait sur 1 à 2 jour et elle ne dépend pas uniquement de l’alimentation (sommeil, repos musculaire…)

    Suivant vos objectifs : Pendant des périodes particulières, tel que la prise de masse et la sèche, les protéines en poudre peuvent vous aidez à atteindre vos objectifs.

    Prise de masse : Lors d’une prise de masse il faut manger légèrement plus que ses besoins.

    L’augmentation des calories et des protéines doit être progressive. Evitez d’ajouter des glucides à index glycémiques élevés avec vos protéines en poudre. C’est une pratique très courante en musculation mais sur le long terme cela augmente la prise de masse gras et rend l’organisme de moins en moins sensible à l’insuline ce qui peut augmenter le risque de développer un diabète. De plus cela peut également provoquer une baisse d’énergie une heure après la prise du shaker (fatigue, manque de motivation…)

    Sèche : Lors d’une définition musculaire, on diminue les apports caloriques, mais il est fortement conseillé de maintenir ou même d’augmenter ses apports en protéines. La réduction se fait majoritairement surtout les glucides.

    Si la sèche est bien menée, c'est-à-dire progressive, la fonte de muscle est rare. Elle n’apparaîtra qu’en fin de sèche ou en cas d’arrêt de la pratique sportive.

    Nutrition quotidienne : Les meilleurs résultats seront atteints sur le long terme grâce à vos progressions à l'entraînement et à votre alimentation du quotidien. Votre corps se dessine au fur et à mesure des années grâce grâce à une alimentation adaptée à vous (goûts, contraintes) et que vous pouvez suivre sur le long terme. Les périodes de prise de masse ou de sèche doivent rester rares, si elles sont tentées trop régulièrement l’organisme s’adapte et les résultats ne seront pas à la hauteur de votre espérance. Il est préférable d’avoir un beau physique toute l’année plutôt qu’un très beau physique deux mois sur douze et de détraquer complètement son métabolisme.

    REMARQUES :

    Si vous débutez la musculation ou une activité physique (cross-training, CrossFit), augmentez vos apports en protéines progressivement afin que vos reins s’adaptent. Une prise importante de protéines n’abime pas les reins sauf pour les personnes ayant des pathologies rénales.

    N’essayez pas d’aller trop vite. Un pourcentage de protéines trop élevé dans son alimentation est contre productif pour pourvoir évoluer dans le temps aussi bien sur ses les performances physiques que les performances esthétiques. Votre alimentation, dont la prise de protéines, doit évoluer progressivement en même temps que vos progressions à l’entraînement.

    Une alimentation riche en protéines doit être également riche en végétaux (fruits et légumes) pour équilibrer la balance acido-basique de l’organisme. Les protéines végétales étant naturellement riches en fibres ne présentent pas se desavantage.

    Nous recommandons à toutes les personnes consommant régulièrement des protéines en poudre d’éviter tous les aliments pouvant provoquer une porosité intestinale : gluten et produits laitiers.


    Notre avis sur Enerhealth Vegan Protein Plain 900g

    Notre avis

    Composition Nutritionnelle:

    100% biologique: protéine de graines de courge, feuilles de moringa en poudre, protéine de chanvre, graines de chia moulues, extrait de champignon cordyceps.

    Valeurs nutritionnelles :

    Pour 30g
    Energie Kcal 120
    Lipides 4g
    dont saturés 0.5g
    Glucides 5g
    Dont sucres 1g
    Dont Fibres 4g
    Protéine 16g
    Calcium 125mg
    Fer 2mg
    Zinc 3mg
    Sodium 5mg
    Potassium 330mg

    Points forts

    Profil aminé :

    Pour 30g
    Alanine 1g
    Arginine 1g
    Acide Aspartique 2g
    Acide Glutamique 4g
    Isoleucine 1g
    Leucine 1g
    Lysine 1g
    Phénylalanine 1g
    Proline 1g
    Serine 1g
    Thréonine 1g
    Tyrosine 1g
    Valine 1g
    Marque Enerhealth
    Nom Vegan Protein Plain 900g
    Réf. 135-0
    GTIN 0858764001562