Carrello

Tentes

 

Comment choisir sa tente de randonnée ? 

 

Vous aimeriez partir en randonnée en autonomie et vous vous demandez comment choisir votre tente de randonnée ? Une tente ne se choisit pas au hasard, il est en effet primordial d’être bien isolé de la pluie et du vent, tout en réduisant au maximum le risque de condensation à l’intérieur, dû à la chaleur du corps. Pour cela, un certain nombre d’éléments est à prendre en considération, mais pas de panique, nous allons vous aidons à y voir plus clair.

 

Construction et respirabilité de la tente

Les tentes de randonnée peuvent être construites de deux manières différentes : en mono-toit ou en double toit. Une tente mono-toit est donc composée d’une seule paroi de tissu tandis que la tente double-toit se compose de deux toiles : la chambre, en tissu moustiquaire et la toile extérieure, imperméable. Une tente mono-toit est plus légère et plus facile à monter qu’une tente double-toit mais elle est aussi beaucoup plus sensible aux risques de condensation. La tente double-toit concilie une protection optimale face à la météo et une réduction de la condensation car l’humidité reste sur la toile extérieure tout en protégeant la toile intérieure.

Des aérations peuvent également être prévues sur certaines tentes afin d’optimiser la respirabilité de la tente.

 

Auto portante, non autoportante ou semi-auto portante

Une tente est qualifiée de tente auto portante lorsqu'elle se tient toute seule. Vous n’avez pas besoin de tendre ses cordes et planter les sardines pour qu’elle maintienne sa forme. Ce genre de tente est particulièrement pratique lorsque vous randonnez sur des terrains qui peuvent être rocailleux ou très sec, sur lesquels vous aurez des difficultés à planter vos sardines. A l’inverse, la tente non autoportante aura besoin de sardines pour être tendue et maintenue, tandis que la tente semi-autoportante tient seule, mais doit quand même être tendue à l’aide de sardines.

 

La forme

Les tentes de randonnée sont la plupart du temps en forme de tunnel ou de dôme. La tente en forme dôme est très souvent autoportante, facile à monter grâce à ses arceaux croisés formant un igloo et garantit une grande résistance au vent. Non autoportante, la tente en forme tunnel est quant à elle souvent dotée de grandes absides et très facile à monter grâce à ses arceaux en demi-cercle formant un tunnel. La tente tunnel est plus basse, ce qui réduit la place à l’intérieur.

 

Le niveau de protection

Afin de comprendre rapidement le niveau de protection d’une tente, les constructions indiquent le nombre de saison pour lesquelles la tente est adaptée. Ainsi, les tentes 2 saisons sont parfaites au printemps et en été, lorsque les températures et les conditions météorologiques sont clémentes. Les tentes 4 saisons assurent la meilleure respirabilité et sont les plus résistantes aux intempéries. La tente 3 saisons (printemps, été, automne) sont conçues pour faire face à une météo capricieuse, en revanche, elle ne supportera pas le poids de la neige.

 

Imperméabilité du sol et des parois

La tente doit pouvoir vous protéger contre la pluie. Pour mesurer l’imperméabilité d’un tissu, les constructeurs utilisent le niveau de Schmerber, qui représente la hauteur d’une colonne d’eau de 1mm. Ainsi, une tente dont le tissu du toit a une valeur de 3 000 mm résistera à 3 m d’eau. La plupart des tentes de randonnées sont dotées d’un tissu allant de 1 200 à 8 000 mm.

 

Le poids de la tente

N’oubliez pas que vous aurez à porter votre tente durant votre la totalité de votre randonnée. Ce critère est donc important à prendre en considération, tout comme ses dimensions repliées.

 

Capacité, confort et nombre de place

Pensez également à regarder la volumétrie intérieure de la tente. Est-ce que vous tenez assis ? Aurez-vous suffisamment de place ? De combien de portes se compose la tente ? Ces critères se définissent selon vos goûts et envies. 

 

Vestibule et absides

Ces éléments sont importants à prendre considération, ils vous permettent de stocker vos affaires en dehors de la tente, à l’abri des intempéries, pour gagner un volume non négligeable à l’intérieur de la tente.

 

Conseil : montez la tente une première fois chez vous ! 

Nous vous conseillons de monter une première fois votre tente tranquillement chez vous, afin de vous assurer que le kit est complet, de comprendre le système de montage et d’ainsi prendre en main sereinement votre tente. Il est toujours plus facile d’appréhender le montage lorsque vous êtes tranquillement chez vous, plutôt qu’à la nuit tombée en bivouac, ou pire encore, sous la pluie !